Passage-École

La tâche

L’Enseignant : « On peut comparer le Monde de la Sagesse avec une piscine immense où il y a plusieurs pataugeoires et dans l’une d’entre elles se trouvent toutes les essences qui ont opté pour la forme humaine. Ce bain a sept maîtres nageurs, sept Enseignants.
Nous, les sept Enseignants, sommes tous connectés avec les essences se trouvant dans un tel bain.

Nous avons la possibilité de considérer  ce dont une essence a besoin pour progresser sur son chemin. En effet, c’est notre tâche d'accompagner l’essence vers la toute-conscience pour que finalement elle puisse passer dans un autre bain.
Nous savons ce dont chaque essence a besoin, mais nous sommes également au courant des possibilités de l'humain utilisé par l'essence. C’est pourquoi notre accompagnement sera toujours double ; d'un côté il y a l'essence, de l'autre l'humain.
Cela veut dire que si nous voulons aider l'humain à s'ouvrir à l'essence, il nous faut être au courant des blocages, des peurs, de la vulnérabilité, de la douleur et de la confusion auxquels l'humain peut être confronté.
Heureusement, nous pouvons compter sur un groupe important d'assistants spirituels, tant chez nous que dans la matière, auxquels nous pouvons faire appel et que nous envoyons parfois pour faire un bout de chemin ensemble avec un humain qui s'est égaré.

Nous avons beaucoup de possibilités pour venir en aide à l’humain.
Nous faisons une distinction tout de même, cela dépend du niveau de développement de la personne. Quelqu’un qui est déjà au niveau où il est lui-même capable d’entrer en contact avec son essence, sera approché de façon différente que celui dont nous savons qu'il croit devoir prier pour obtenir de l’aide. Peu importe à qui il adresse son appel à l’aide, nous en recevons l’intention et chercherons la meilleure façon d’aider cet humain.

À l’humain dont le développement de la conscience matérielle est déjà plus avancé, nous pouvons montrer ce qui se joue dans un rêve, mais un contact direct est possible aussi et alors, d’un coup, l'humain ressent la réponse en lui-même.
Nous considérons les rencontres également comme une forme d’aide, car nous invitons l’humain qui y est prêt par l’énergie émanant d’une annonce, par exemple. Alors, nous voyons les questions des personnes présentes, nous voyons quelles sont leurs leçons, quels chemins détournés elles prennent et la souffrance qui en découle, et nous y adaptons les cours et nos réponses.

Les assistants spirituels
Les assistants spirituels sont des essences toutes-conscientes qui ont la tâche de nous aider, nous les sept Enseignants, pour que nous puissions aider chaque humain, chaque essence sur son chemin.
Quand l’essence est toute-consciente, il n’est plus nécessaire de revenir sur cette planète, et toute sa vie est vouée à la tâche de l’essence. Alors, elle a l'occasion de faire un choix : je veux retourner sur cette planète pour, de nouveau, exercer ma tâche et je pars à la recherche d’un corps avec les possibilités nécessaires, ou bien je reste au Monde de la Sagesse et j’aide d’autres essences qui sont en chemin et qui, de temps en temps, ont besoin d'éprouver un peu de soutien. Dans ce cas-là, elle devient collaborateur du Monde de la Sagesse, en tant qu’assistant spirituel, au service des Enseignants.
En tant qu’Enseignants, nous pouvons être présents, mais beaucoup de gens n'ont pas encore la possibilité d'être en contact direct avec nous, puisque notre vibration, notre présence est tellement grande, que vous ne pouvez pas le supporter. C’est pourquoi ces assistants spirituels sont très importants, car leur vibration correspond un peu plus à votre vibration, ce qui rend les choses plus sûres et un peu plus facile pour vous.

L'humain et la tâche
Quand l’humain écoute sa propre essence et est attentif, il constatera qu'il est poussé dans une certaine direction. À chaque fois, il est placé dans des situations qui ont trait à sa tâche. On ne donne pas à l'humain une étiquette pour dire : ça, c’est votre tâche, mais petit à petit, sur son chemin de conscience, il en aura une idée plus précise.
Le but est enveloppé dans votre essence qui vous dit : « Ceci te correspond et cela ne te correspond pas. » Au moment où l'humain entre en contact avec son essence, il a déjà une idée de ce but qui finalement sera sa tâche dans cette vie.
C’est dans la vibration violette que l'humain entre en contact avec sa tâche, pour la première fois.

 

La tâche

Quand la lutte dans la matière est terminée
et la conscience Argentée veut s’exprimer,
le choix se présente de prendre un chemin tout à fait inconnu :
le chemin de la tâche,
ou de nouvelles expériences peuvent être vécues.

Votre essence Sait,
mais votre chapeau à pensées est complètement embrouillé,
il ne reconnaît pas encore, dans ce terrain en friche, la position désormais occupée.
Or, le Monde de la Sagesse ne vous jette pas dans la gueule du loup,
vous aurez tranquillement le temps de déployer la tâche qui est à vous.

Pas à pas et comme dans un jeu d’enfant,
il vous montre les possibilités de ce voyage envoûtant.
Même si le contenu de la tâche vous étonne de temps en temps,
quelque part vous sentez : elle me va comme un gant.

Ce n’est pas toujours facile,
parfois un brouillard épais a l’air de tout envelopper,
mais cette tâche reflète le rêve en vous,
auquel votre essence est bel et bien vouée.

Petit à petit vous voyez plus clair, le ciel va se dégager,
et c’est le contact avec l’ébauche de la tâche en vous
que vous éprouvez.

Le Monde de la Sagesse fait usage d’un tel moment
et vous montre ce que vous ne reconnaissez pas encore dans le brouillard blanc.
Par un incident, une rencontre ou un signe indicateur.
Il vous met sur la voie et vous tire de votre torpeur.

Dans un rêve lucide ou par une Inspiration insensée,
vous voyez, d’un coup, une possibilité jusque-là oubliée.
Ainsi, le Monde de la Sagesse pousse votre désir profond.
Il vous fait avancer sur le chemin de la tâche qui vous correspond.

***